Rechercher

Limitation à 80km/h : quel bilan en tirer ?

Mis à jour : févr. 6

Deux ans et demi après après la mise en place de la limitation à 80km/h sur les routes

secondaires, en juillet 2018, plus d'un tiers des départements français sont repassés au 90 km/h.



C’était l’une des mesures les plus polémiques du gouvernement d’Édouard Philippe. En juillet 2018, l’abaissement à 80km/h de la vitesse sur les routes nationales a été vivement critiqué mais depuis, de plus en plus de départements ont décidé de repasser au 90 km/h. En effet, un bon tiers des départements français est repassé à la vitesse initiale.


Le coût financier pour changer les panneaux est également significatif. Pour le Cantal, le total de la facture s'élève à 67.000 euros pour plus de 200 nouveaux panneaux. Un nouveau panneau coûte en moyenne 80 euros, auxquels il faut ajouter la pose, qui elle coute au moins trois fois plus cher. Il y a deux ans et demi, en juillet 2018, le passage au 80km/h sur l'ensemble du territoire s'élevait à une dizaine de millions d’euros pour plus de 20.000 panneaux.


Résultat, la France roule à plusieurs vitesses et il y a trois cas de figure. D'abord, ceux qui sont revenus en partie au 90 km/h comme la Charente-Maritime, la Mayenne et le Tarn puis d'autres qui y sont passés dans leur intégralité. Ils sont quatre dans l'Hexagone : la Creuse, la Corrèze, le Cantal et l'Allier. Enfin, il y a ceux qui veulent rester au 80 km/h comme l'Ille-et-Vilaine.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout